jardin -

peut on mettre 2 abris de jardin de 5m2

06Depuis

MAISONS EN BOIS ET RÈGLEMENTS

 

LA DIFFICILE QUESTION

"Sior Surveyor, je veux acheter une maison en bois pour mettre dans le jardin. Vous n'avez pas besoin de demander une autorisation à la Municipalité, n'est-ce pas?"

C'est une question qui m'est posée très fréquemment, et parfois j'ai du mal à expliquer au client qu'une maison en bois, selon la législation régionale, est considérée comme une vraie construction à tous égards et donc, doit respecter les distances. les limites, les contraintes et les paramètres imposés par le plan municipal.

A part les dialectes, que répondriez-vous à cette question ? Oui? Non? Essayons maintenant d'analyser ensemble les différents aspects réglementaires.

Comme vous l'avez peut-être compris, je travaille comme géomètre et travaille dans toute la province de Pordenone.

Tapis exterieur resistant à la pluie

Fabriqués à partir de fibres synthétiques résistantes aux UV et à la pluie, les tapis d'extérieur sont exceptionnellement solides, résistants aux taches et faciles à entretenir. Outre l'aspect pratique, la qualité décorative du tapis d'extérieur est également importante, ce qui accentuera l'ambiance de cet espace de loisirs extérieur.

 

 

QUESTIONS DE TAILLE (MATIÈRE SISMIQUE)

Dans le cas précis des maisons en bois, la taille compte, et pour les dimensions je parle de mètres carrés et de hauteur maximale. En effet, la législation prévoit des exemples si le produit respecte certaines limites dimensionnelles. En effet, selon la législation parasismique, sont considérées les interventions sans pertinence aux fins de la sécurité publique :

" Artefacts lumineux structurellement autonomes à utiliser comme services tels que garages, entrepôts, kiosques, gazebos, abris pour animaux et pièces similaires de plain-pied, avec une surface couverte comprise entre 5 et 20 mètres carrés, hauteur à l'intersection entre les murs verticaux et l'intrados du toit ≤ 2,50 m et hauteur maximale ou au faîte ≤ 4,30 m (limite réduite à 3,80 m dans le cas d'ouvrages à une seule pente), réalisés avec des constructions en bois, métal ou matériaux similaires » (réf  . Formulaire de dépôt de travaux mineurs FVG ).

Si notre maison en bois respecte ces paramètres, elle fera l'objet d'une conception très simplifiée d'un point de vue structurel, et la simplification dans ce cas est synonyme d'économies. La conception, même très « simplifiée », doit être réalisée par un technicien qualifié et le projet doit être déposé auprès des directions régionales compétentes.

CONSTRUCTION LIBRE, MAIS PAS TROP (MATIÈRES URBAINES)

La loi régionale 19/2009 (lien vers la législation) réglemente toutes les interventions de construction dans la région FVG.

La construction d'une petite maison en bois (de 8 à 30 mètres carrés) rentre dans le cadre de l'application des articles 16 et 16bis dits « interventions en activité libre de construction » .

Plus précisément, la législation d'urbanisme prévoit que pour les artefacts jusqu'à 25 mètres cubes (donc par exemple une maison de 8 mètres carrés pour une hauteur de 2,70/3,00 mètres) ils ne font l'objet d'aucune communication dans la Commune (attention, sans préjudice à ce qui est défini dans le paragraphe précédent !).

Prenons plutôt un cas plus concret, par exemple la construction d'une maison en bois, ayant une superficie de 15 m² pour une hauteur moyenne d'environ 2,70 m. Le volume cubique est supérieur à 25 m³ (en fait ils sont : 15 × 2,70 = 40,50 m³) et donc l'intervention est subordonnée à une notification de début de travaux signée par un technicien qualifié (géomètre, architecte ou ingénieur). On parle alors de « construction libre » jusqu'à certaines limites très restreintes.

ET LE CADRE FONCIER ? (MATIÈRE CATASTALE)

Est-il obligatoire d'empiler la maison en bois ?

La réponse est OUI, sauf si la maison a une superficie inférieure à 8 m². Il n'y a pas grand chose à ajouter si ce n'est à préciser, que dans ce cas aussi, qu'il y a des simplifications. Une procédure d'empilement "simplifiée" est envisagée pour les artefacts jusqu'à 20 mètres carrés.

PROCHE, TROP PROCHE (DOSSIER JURIDIQUE)

Imaginons que nous venons de commander notre nouvelle maison en bois, quelques jours plus tard, un ami maçon nous a fabriqué une belle base en béton, et un vendredi matin de la même semaine, l'entreprise d'installation vient de terminer l'assemblage de notre nouvelle maison. Au bout de quelques jours, juste le temps d'avoir fini de ranger nos outils et on nous envoie un courrier de notification de la Mairie. Et là, les problèmes pourraient commencer. Qui a pu être celui qui a fait le rapport? Nous connaissons déjà la réponse. 

Les relations avec les voisins ne sont souvent pas des plus cordiales et amicales, et la plupart du temps les discussions et les querelles s'enflamment pour de petites choses comme, par exemple, la pose d'une nouvelle maison en bois, peut-être située juste à la frontière.

Il est clair que l'exemple est délibérément extrême et presque paradoxal, mais il a pour seul but d'informer et de faire comprendre comment aujourd'hui la législation est ponctuelle et n'admet pas d'erreurs, notamment dans le cas de signalements de tiers.

OK, PARLEZ MAINTENANT DE LA BUROCRATIE (DERNIÈRES CONSIDÉRATIONS)

Avec cet article, j'ai voulu rassembler les principaux aspects concernant la législation sur les maisons en bois afin de faire la lumière sur un sujet qui suscite toujours de nombreuses perplexités, et dont beaucoup sont pris à la légère. Mon conseil est donc de contacter votre technicien de confiance qui saura certainement vous conseiller sur la solution la mieux adaptée à vos besoins.

Je suis disponible pour plus d'informations et vous pouvez me contacter en cliquant ICI,  par téléphone ou par email, pour une première consultation gratuite et sans engagement.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés