Comment nettoyer un tapis à poil long ? | Le guide complet

Comment nettoyer un tapis à poil long ? | Le guide complet

Pratique, douillet et fort original, on doit pourtant l’admettre, le tapis shaggy a bien un inconvénient : l’entretien ! En plus d’attirer la poussière, les poils absorbent plus rapidement les liquides déversés par inadvertance. Résultat des comptes, nettoyer un tapis à poil long s’avère plus compliqué que d’habitude.

Si on ne sait pas s’y prendre, sa forme et ses couleurs risquent de virer à la vieille moquette au bout d’un certain moment. Afin d’éviter que votre tapis de salon perde son charme, on vous présente 5 conseils pour assurer son entretien.

1 — Bien choisir l’emplacement du tapis à poil long

Avant de nettoyer votre tapis à poil long, il faut jouer sur son emplacement pour le préserver le plus longtemps possible. Trois éléments sont particulièrement importants :

  • L’exposition à la lumière, qui peut altérer la teinte du shaggy, surtout s’il comporte des pigments rougeâtres ou bleuâtres ;
  • Les lieux de passage, surtout à l’entrée, où on risque de le piétiner et d’y filtrer les saletés de l’extérieur ;
  • La présence d’animaux domestiques, qui ont tendance à s’agripper et à uriner sur les tapis. Il existe des répulsifs naturels pour les garder à distance.

Nettoyer tapis à poil long

2 — Entretenir quotidiennement son tapis shaggy

Pour éviter qu’un tapis à poil long ne s’use au long terme, il faut le nettoyer régulièrement dès son acquisition. Certes, il ne maintiendra pas indéfiniment sa douceur et son éclat ! Néanmoins, on ne doit pas baisser les bras d’emblée pour autant.

Étant donné que les poils du tapis shaggy sont plus longs, ils attirent davantage la poussière et les acariens. Par conséquent, il risque non seulement de se salir plus vite, mais aussi de relâcher ces derniers dans l’air. Bonjour les allergies et les éternuements !

Voilà pourquoi il est recommandé de passer l’aspirateur pour nettoyer son tapis à longs poils :

  • Au moins 2 fois par semaine ;
  • En utilisant un aspirateur professionnel sans brosse ;
  • Suivant le sens des poils (dans le sens où les poils glissent sur la main) ;
  • Sans allers-retours qui risquent d’abîmer le tapis ;
  • En prenant soin de couper au même niveau les poils qui dépassent (défauts de fabrication). Attention à ne pas tirer dessus !

D’autre part, on peut nettoyer un tapis à poil long à l’ancienne ! Pour ce faire, il suffit de le secouer au balcon ou par la fenêtre. Cela permet d’aérer les fibres pour garder son volume. Toutefois, on évitera de le battre, sous risque de réduire sa durée de vie.

3 — Nettoyer une tache sans l’abîmer

C’est déjà assez compliqué d’enlever une tâche d’une surface plane ou d’un tapis à poil court. On vous laisse imaginer la difficulté qu’on aura avec un tapis à poil long !

Dès le départ, il faudra amortir les dégâts en enlevant le surplus avec une éponge ou du papier absorbant.

Ensuite, s’il y a toujours des traces visibles, on devra essayer de les essuyer petit à petit de telle manière à ne pas incruster la matière davantage. On apportera de petites touches de la périphérie vers le centre pour délicatement nettoyer le tapis à poil long.

Pour ne pas avoir de résultats catastrophiques, les recettes de grand-mère sont à bannir. Alors que certaines sont efficaces sur les tapis à poil ras, elles peuvent souiller les franges de votre tapis à poil long.

4 — Nettoyer son tapis à poil long en profondeur

Étant donné que l’épaisseur de ses longs poils renferme énormément de débris, l’entretien superficiel d’un shaggy est loin d’être suffisant. C’est la raison pour laquelle un nettoyage en profondeur occasionnel est fortement recommandé.

On peut même le faire chez soi ! Pour ce faire, il suffit de laver le tapis avec de l’eau savonneuse puis de bien le rincer à l’eau abondante. Après quoi, il faut le laisser suspendu à l’air libre jusqu’à ce qu’il soit entièrement séché.

Attention tout de même à ne pas y aller trop fort. Certes, il est moins fragile qu’un tapis en laine, par exemple. Mais il ne faut pas trop frotter ni utiliser trop d’eau non plus.

D’ailleurs, on ne doit pas le faire très fréquemment non plus. On se limite à un lavage par six mois.

En alternative, on peut prendre son tapis à poil long au pressing deux fois par an. C’est plus pratique et les résultats sont éblouissants.

5 — Ne pas oublier l’entretien annuel de son tapis

Pour finir, on n’oubliera pas de sortir son tapis à l’air frais de temps à autre. Afin de maintenir sa forme et son volume naturel, il faut l’aérer à l’extérieur en appliquant des mouvements de la main. Ce nettoyage annuel apportera la touche finale pour que votre tapis shaggy soit comme neuf au fil des années.

Maintenant, nettoyer un tapis à poil long n’a plus aucun secret pour vous ! Grâce à ces réflexes de tous les jours, il restera aussi charmant que le jour où il vous a séduit en magasin.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés